Des militants d'Oxfam se moquent de l'évasion fiscale, à Bruxelles, en 2016.
 

Le gouvernement a promis mardi d'engager des poursuites contre les entreprises et les contribuables français cités par les "Paradise Papers". Mais pour Manon Aubry, de l'association de lutte contre la pauvreté Oxfam, il n'y a pas de volonté politique de lutter efficacement contre l'évasion fiscale. Malgré le risque pour la démocratie, prévient-elle sur RMC.fr.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire