× RMC
Découvrez l'application
RMC
INSTALLER
Mis à jour le
Hervé Gattegno
 

Le soulèvement tunisien n'a pas seulement permis à un peuple de se libérer du régime qui l'opprimait. Il permet à l'ensemble du monde arabe d'échapper à une fatalité à laquelle on le disait condamné : la dictature ou l'islamisme...

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • farfelut
    farfelut     

    attention que leur pays ne soit pas géré par des islamistes!

  • paris75
    paris75     

    Pas si sur la Tunisie et l'Egype peuvent rentrer demain dans l'Islam pur et dur. A votre place je ne ferais pas de pari !

  • Lyocal
    Lyocal     

    qui comptait sur LE PRESIDENT DECHU pour faire avancer son projet d’Union pour la Méditerranée ?????

  • Tménicologue
    Tménicologue     

    @ à l'auteur de l'article
    Comme déjà dit, il faut abandonner votre système de pensée cartésienne et occidentale. La grille de lecture du futur de la Tunisie se lit de droite à gauche et non l'inverse. Le jeu politique oriental même piqué de francophonie ne comporte pas les mêmes règles de style, il faut se départir d'une vision européenne et opter pour un mode de pensée byzantin. Ceux qui sont montrés comme traites aujourd'hui seront les amis de demain.
    Cela ayant été dit, les frêres musulmans commencent à se "dévoiler" au propre comme au figuré non franchisés Al Quaida.
    La Tunisie n'est pas encore sortie de l'ornière car les fellahs (paysans) la ruralité ne semble pas être associée aux débats et pourtant ce sont eux le petit peuple qui a exposé leurs corps aux balles ....

  • zappeurfou
    zappeurfou     

    échapper à la dictature ou l'Islamisne,il n'y a rien de fait.Attendons de voir si dans ce pays ,les femmes vont toutes porter(ou pas) le voile et comment vont agir les exilés qui aprés être restés cachés,vont maintenant se faire passer pour les sauveurs...

  • diga69
    diga69     

    C'est des despotes oui... mais changer un despote pour un autre, etc ce vraiment la solution? regardez la situation haitienne par exemple, ils on virer un dictateur il y as 25 ans, et depuis les despotes démocratiquement élu se sont succédés, et haiti est dans une situation bien pire qu'il y as 25 ans. Si les despotes sont virer au profits d'islamistes radicaux comme Ahmadinejad, les tunisiens et le monde s'en portera t il mieux? On risque d'avoir des lendemains qui déchantes...

  • snaredrum
    snaredrum     

    les tunisiens ont mis leur despote dehors , tant mieux pour la démocratie(attendons tout de même pour voir la suite) tant mieux pour les tunisiens . Mais ras le bol de toujours mêler l'occident , france ou états unis etc aux malheurs du monde quand ils ne sont pas concernés , que je sache , ben ali et sa clique sont dans un pays arabe , les dirigeant les plus concernés (les voisins) bouteflika, le clown lybien, le roi du maroc et j'en passe sont tous arabes et très concernés par le sujet et on ne fustige pas à longueur de temps leur comportement. Il y a longtemps que la france n'a plus aucune influence sur ces pays ( c'est plutot le contraire) alors qu'ils fassent leurs révolutions jasmin ou thé à la menthe tranquilles dans leur coin et que les journalistes arrêtent de se la péter géopoliticiens de salon . Le sud soudan à vécu et vit toujours un génocide (plusieurs millions de morts, parcequ'ils sont chrétiens et que le nord est musulmans, alors si vous voulez faire de l'investigation geopolitique argumentée allez plutôt voir vers ces guerres de religions que vous oubliez promptement , c'est vrai que l'inverse ça fait culpabiliser le bobo et le bobo qui culpabilise c'est un bobo qui a l'impression de penser

  • JAMAR
    JAMAR     

    Adorables ces combattants de la 25eme heure, journalistes ou Politiques qui s'élèvent maintenant contre le régime dictarial de Benali mais n'ont rien dit pendant des années.Adorables tous ces Français qui félicitent les Tunisiens de pour leur révolution mais sont allés par dizaines de milliers profiter du soleil tunisiens sans s'émouvoir de leur sort quotidien. Tous adorables enfin de s'indigner des dictatures mais de commercer avec la Chine sans vergogne (les Politiques et les Affairistes) et d'acheter avec frénésie (les français)des produits fabriqués par des semi-esclaves qui n'ont aucun droit si ce n'est de travailler et se taire. L'hypocrisie n'est pas morte avec la chute de Benali, elle ne fait que continuer.

  • sophie wayathe
    sophie wayathe     

    A force de bâillonner, de mépriser de paupériser un peuple, celui-ci armé de sa volonté trouvera toujours la force de s'en libérer. Toutes les dictatures sont en sursis. Rien ne les légitime mise à part l'hypocrisie internationale de certains États, qui devant des contrats juteux, soutiennent des dictateurs criminels en position dans leurs pays. Le mouvement tunisien déclenche la stupeur inattendu auxquelles certaines réactions ammènent à réflèchir. La position de MAM face à la révolte populaire proposant au militaire tunisien une aide dans le contrôle des manifestations intrigue et laisse un goût amer d'ingérence, de souvenirs historiques et de volonté de maintien d'un dictateur criminel. Est ce l'angoisse de perdre un partenaire financier longtemps glorifié ? Est ce la peur de voir le phénomène s'étendre aux pays voisins, des pays riche en matière première et en contrats lucratifs? Ce qui est extraordinaire est de voir aussi que certains politiciens francais artistes dans leur domaine découvrent magistralement le caractère dictatorial de Ben Ali ! Ils découvrent aussi qu'il y a un peuple derrière cette dictature, le peuple tunisien ! Un peuple en souffrance. Ils drapent leurs réactions sur leur crainte de voir les mouvements des partis religieux les intégristes fairent front à la démocratie naissante. En somme il est préférable de négocier avec un dictateur corrompu qu'avec un religieux. Il jubilent également sur la méconnaissance de la démocratie dans les pays arabes et de surcroît en Tunisie. Un pays porté par sa jeunesse. En claire l'ignorence et la jouvence de ce peuple peuvent semble t il empêcher la mise en place d'une démocratie à l'image de celle de la France, État colon dans son histoire. Et pourquoi cette démocratie ne serait elle pas à l'image des tunisien ? Valoriser son idéologie ses préceptes son fonctionnement sa philosophie sa vision du monde, à croire qu'il n'existe qu'une pensée qu'un positionnement mondial supposeraient que les autres sensibilités et intelligences sont subsidiaires ? Le syndrome francais du je suis le plus fort et le plus intelligent atteint ses limites ! Bref nous n'avons qu'à laisser le coq chanter à un moment donné il cessera de hurler !

Votre réponse
Postez un commentaire