GG
 

Les pompiers nîmois ont été victimes d'une agression dans la nuit de vendredi à samedi. Alors qu'ils rentraient d'une mission, leur camion a été la cible de jets de pavés et de cocktails Molotov. Pendant ce temps, ce ne sont pas moins de 5 individus armés de bombes à gaz lacrymogène qui ont fait irruption aux urgences d’un hôpital de Seine-Saint-Denis vendredi vers 19 heures. Pompiers agressés, urgences attaquées: services publics en danger?