"Portes claquées, ascenseurs en panne, chats dans les arbres ou nids de guêpes : désormais les pompiers vendéens feront payer leurs interventions non-urgentes. Normal. Marre des abus. Ça devrait être comme ça dans toute la France!"

"Portes claquées, ascenseurs en panne, chats dans les arbres ou nids de guêpes: désormais les pompiers vendéens feront payer leurs interventions non-urgentes. Normal. Marre des abus. Ça devrait être comme ça dans toute la France!"
 

Les Vendéens qui demanderont des interventions superficielles aux pompiers devront payer. Pour ces interventions, il faudra payer 376 d'euros. Rien de choquant pour Éric Brunet qui estime que ce devrait être le cas partout.  "Portes claquées, ascenseurs en panne, chats dans les arbres ou nids de guêpes : désormais les pompiers vendéens feront payer leurs interventions non-urgentes. Normal. Marre des abus. Ça devrait être comme ça dans toute la France!"

Votre opinion

Postez un commentaire