× RMC
Découvrez l'application
RMC
INSTALLER
Mis à jour le
Les propos de gérard longuet sur le fn jugés indignes par françois hollande
 

PARIS (Reuters) - Le candidat socialiste à l'élection présidentielle François Hollande a estimé que les propos du ministre de la Défense, Gérard...

Votre opinion

Postez un commentaire

23 opinions
  • LA CRITIQUE
    LA CRITIQUE     

    ça lui monte à la tête

    de quoi il ce mêle ,il est même pas élu

    2002 ne lui a pas suffit

    et voila qu'il est comme valls ,hamon

    il ce conduit comme un branleur

    il faut savoir vous qui êtes d e gauche

    que nous on va le faire chier pendant cinq ans si il est élu bien entendu

    et comme il n'y sera pas alors il retournera
    dans sa Corrèze pour élever des poules et les données à DSK

  • citoyen48
    citoyen48     

    Longuet c'est un boulet pour un gouvernement de droite ou de gauche.

  • CHTI333
    CHTI333     

    Disparu le PSU ( Parti Socialiste Unifie ) ! Il avait autrefois des emissaires dans les Entreprises . Sa doctrine essentielle se résumait en ces termes : Le"Dépérissement de l'Etat" . Il serait intéressant que Hollande réponde ce soir a la TV , sur ce programme de l'ex PSU .

  • CHTI333
    CHTI333     

    Ca continue la fourberie du Parti Socialiste, et c'est bien cela qui fait peur si Hollande etait elu ! Cest une specialite chez eux ,pratiquer en sous-main ce qu 'on denonce au grand jour .

  • guiloune
    guiloune     

    Hollande la roue de secours n'a pas sa place au gouvernement pas plus que son parti qui est le parti du mensonge de la corruption à répétition, de la gabgie de nos impôts, des emplois fictifs payés par les travailleurs. Alors non à hollande

  • grassouillette
    grassouillette     

    oui, vous avez raison leur calvaire va s'achever et le vôtre va COMMENCER ! Si les suffrages parlent dans votre sens . Et si vous êtes de gauche ou extrême gauche, mes amis qui ont voté Hollande ou Mélenchon vont voter Sarkozy car ce sera plus difficile de contrecarrer la politique de Hollande alors qu'ils vont avoir un boulevard si c'est Sarkozy et surtout les FDG ne vont pas se gêner pour faire leur "petite révolution" je repête ce qu'on m'a dit !

  • tibér!ade
    tibér!ade     

    Toutes ces polémiques médiatico-politique me donnent envie de vomir ! A gauche comme à droite, plus de la moitié de leurs politiques sont des has been, des bobos mal pensants, sans aucune vision d'avenir et surtout à gauche des hommes et femmes du passé (même arthaud, poutou mélenchon : ils n'ont pas vécu le vrai communisme et ces thèses de destruction comme un lavage de cervau : mon mari est russe soviétique ) il faut avancer et non pas reculer : tous ces politiques du passé dégagez et laisser votre place aux jeunes !

  • ricks
    ricks     

    Longuet rédigea le programme du FN en 1973
    En 1964, le jeune Longuet, tout juste 18 ans à l’époque, fut l’un des fondateurs du mouvement Occident, groupuscule étudiant musclé plus à son aise dans l’usage de la barre à mine que dans la dispute idéologique. En 1967, arrêté à l’occasion d’une de ces escapades particulièrement sanglantes, Longuet est d’ailleurs condamné pour "violences et voies de fait avec armes et préméditation" pour avoir participé à une descente sur le campus de l’université de Rouen à l’issue de laquelle un étudiant de gauche avait été laissé dans le coma.

    Une fois Occident dissous en conseil des ministres, en juin 1968, Gérard Longuet poursuit ses classes brunes au sein d’Ordre Nouveau, un autre groupuscule d’extrême-droite guère plus pacifique. Emmenés par Alain Robert, les nervis d’Ordre Nouveau constituent en octobre 1972 le noyau fondateur, et dirigeant, du Front national. Le toujours jeune et fringant Longuet, 26 ans, n’a alors qu’un reproche à faire au nouveau président du FN, un certain Jean-Marie Le Pen : il le trouve un rien "mollasson". A ses yeux, Le Pen est suspect de faire preuve d’une tendresse coupable à l’endroit de la "République corrompue" et d’un système parlementaire qu’il juge vermoulu. Longuet réussit toutefois à se faire adopter par Le Pen.

    C’est un familier de la villa Poirier, l’appartement des Le Pen situé dans le XVe arrondissement de Paris qui sera soufflé par un attentat en 1976. Longuet pèse tellement dans l’appareil fantomatique du FN que c’est lui, tout juste sorti de l’ENA en 1973, qui va être l’un des principaux rédacteurs du premier programme économique du Front national. Dans le minuscule parti d’extrême droite, les cadres efficaces et les technocrates brillants sont rarissimes.

    Longuet prend donc la plume pour pondre une brochure de 31 pages qui s’intitule "Défendre les Français". De longs passages sont consacrés à la famille, à la jeunesse, "gagnée par la pourriture, le gauchisme, le hippysme, la drogue, le conformisme et l’apolitisme". Le texte fustige également avec virulence "les tentatives de politisations générales conduites dans les lieux d’enseignement comme dans les entreprises ou les services communaux". Enfin, le programme réclame une amnistie totale pour les anciens terroristes de l’OAS, dont la geste meurtrière a toujours fasciné Longuet.
    "Longuet, paye ta cotise !"

    Adolescent, le petit Gérard était farouchement attaché à la défense de l’Empire colonial français. Cultivant une veine héritée du combat poujadiste, la brochure défend également les PME, les petits commerçants, les libertés syndicales ou encore la "neutralité de l’ORTF". Enfin, à propos de l’immigration, "le FN exige que soit mis fin aux politiques absurdes qui tolèrent une immigration sauvage dans des conditions matérielles et morales désastreuses pour les intéressés et déshonorantes pour notre pays".

    Toutefois, si les convictions sont inébranlables, chevillées au corps, l’ambition n’est pas moins présente. Le jeune énarque a soif de pouvoir. Il rêve de devenir vite député, puis ministre et a conscience de perdre son temps à l’extrême-droite. Gérard Longuet ne tarde donc pas à se recycler au Parti Républicain (PR) dès le milieu des années 1970. Sans perdre tout-à-fait des idées qui seront plus d’une fois à l’origine de rechutes, en particulier sur l’immigration.

    Il n’empêche qu’à l’extrême-droite, Longuet, qui était à l’orée des années 1970, l’un des plus prometteurs rejetons de Le Pen, passe pour un traître. Un renégat qui aura vendu des convictions d’airain pour une carrière de notable repu. Si bien que lorsque Longuet devint ministre du gouvernement Chirac, en 1986, puis du gouvernement Balladur en 1993, on se mit à entendre fréquemment dans les cortèges du Front national de jeunes insolents scander à son adresse : "Longuet, paye ta cotise !"

  • scandalo
    scandalo     

    F.H s'acoquine avec le pseudo révolutionnaire de Merlanchu qui lui, appelle à la révolution et nous rabâche toutes les vieilles lunes coco, c'est naturel. Pas de battage dans les médias. Si c'est la goooooooche c'est normal. Si la situation n'était pas à ce point tragique ce serait risible

  • BOMCI
    BOMCI     

    Il n'y a plus grand monde qui à sa place au gvt,entre les xenophobes et les incompétents..tiens seul Bertrand sort de la lignée bien que les chiffres du chomage ne soient pas tres bons..

Lire la suite des opinions (23)

Votre réponse
Postez un commentaire