Pour l'avocate Marie-Anne Soubré, la garde à vue de Nicolas Sarkozy, "c'est clairement pour l'emmerder"
 

Pour l'avocate Marie-Anne Soubré, le fait d'avoir laissé Nicolas Sarkozy rentrer chez lui en plein milieu de sa garde à vue dans l'affaire des soupçons de de financement libyen de sa campagne de 2007, montre que celle-ci était "inutile".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire