Primaire à gauche: "au niveau du noyau dur, il reste quand même des électeurs au PS"
 

Entre 1,7 et 1,9 millions de personnes se sont mobilisées dimanche lors du premier tour de la primaire à gauche, qui a placé Benoît Hamon devant Manuel Valls. Pour Yves-Marie Cann, directeur des études politiques à l’institut Elabe, ce résultat n’est pas si décevant que cela pour le PS.

Votre opinion

Postez un commentaire