Prisons: "Si on n’arrive pas à recruter, c’est totalement épouvantable" 
 

Le "projet d’accord" prévoit la création de plus de 1 000 emplois de surveillants pénitentiaires. Les syndicats ont décidé de ne pas signer le document, évoquant des difficultés de recrutement.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • vanda100
    vanda100     

    Dure réalité que l’absence de candidats pour occuper ces postes de gardien de prison. C’est très grave. Il va bien falloir qu’on rende la profession plus attractive pour attirer des profils sérieux. On aimerait bien savoir comment cela se passe chez nos voisins européens ou américains.

    Rien à voir mais un peu quand même, il y a les mêmes problèmes à l’Education nationale...

Votre réponse
Postez un commentaire