La cour d'appel de Paris juge l'affaire des hormones de croissance ce lundi
 

TEMOIGNAGE - Entre 1983 et 1987, près de 1.700 enfants en insuffisance hormonale ont été traités par injection à partir de prélèvements contaminés par le prion de la maladie de Creutzfeldt-Jakob. Alors que, trente ans après, ce drame trouve ce lundi son épilogue judiciaire, un patient de l'époque fait part ce lundi sur RMC de sa peur de contracter, un jour, la maladie.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • theclone
    theclone     

    et le gouvernement s’écriât.....revoilà la croissance .....

Votre réponse
Postez un commentaire