Procès pour insultes homophobes: "Ce qui m'a choqué c'est que personne ne dise rien"
 

Un procès pour insultes homophobes et menaces de mort s'ouvre ce lundi à Nanterre (Hauts-de-Seine) dans un contexte où les violences homophobes sont en augmentation selon l'association SOS Homophobie.

Votre opinion

Postez un commentaire