× RMC
Découvrez l'application
RMC
INSTALLER
Mis à jour le
Référendum sur les chômeurs: voici la question
 

François Fillon a révélé ce vendredi l'intitulé de la question du référendum sur l’indemnisation des chômeurs, annoncé par Nicolas Sarkozy. Découvrez-là ci-dessous... et répondez-y.

Votre opinion

Postez un commentaire

87 opinions
  • Ouaff
    Ouaff     

    Une autre question porterait sur le transfert de la gestion des questions d’immigration (dont les expulsions) des tribunaux judiciaires à la Justice administrative.
    --------------------------

    Sarkozy pense que ce serait plus rapide et plus sévère.
    -------------------------------------------

    D’abord, avant d’expulser des immigrés, il faudrait les empêcher d’entrer.----
    Sarkozy se vante d’expulser plus d’immigrés irréguliers (30000 par an) que Jospin (10000 environ).-----
    Oui, mais, il y a eu deux fois plus d’immigration légale sous Sarkozy (200000 par an) que sous Jospin, particulièrement à cause de la politique « d’immigration choisie » (défendue maintenant par le dirigeant du PCF Pierre Laurent).------
    Ajoutons que, pour plaire à ses amis du show-biz, le ministre de l’intérieur Sarkozy avait supprimé la « double peine », autrement dit l’expulsion de délinquants étrangers.
    -----------------------------------------
    Certes, je me souviens avoir été agacé par une décision de justice faisant revenir en France deux étrangers qui profitaient de manifestations contre le CIP (1994) pour piller des commerces. Pasqua les avait expulsés et la Justice les rappelait.
    -------------------------------------
    Mais, est-on sûr que la Justice administrative ferait mieux ?------
    Au sommet, il y a le Conseil d’État.-------
    Un rappel historique.
    La polygamie est interdite en France depuis des siècles. Logiquement donc, l’ordonnance de 1945 interdisait de donner des titres de séjour à des familles polygames.------
    Or, en juillet 1980, par l’arrêt Montcho, le Conseil d’État décidait que ces familles pouvaient bénéficier de titres de séjour en France.
    ---------------------------------------
    Alors, si Sarkozy veut transférer d’une justice à l’autre qu’il le fasse.
    C’est un problème technique, une sorte de « cuisine ».
    Mais, on ne voit pas ce qu’un référendum viendrait faire « dans cette galère ».
    --------------------------------------
    Finalement, Sarkozy refuse les référendums pour des modificatioons constitutionnelles ou pour ratifier des abandons de souveraineté. Sujets pour lesquels cette procédure est utile.-----
    Mais, il souhaite en faire sur des questions techniques pour lesquelles les référendums ne servent à rien.
    Sauf à opposer entre elles les catégories sociales.

  • Ouaff
    Ouaff     

    Un référendum porterait sur le transfert de l’argent de la formation professionnelle sur celle des chômeurs.
    -----------------------------------
    Le problème de fond, c’est la réindustrialisation du pays.-----
    Ce qui nécessite de combattre le libre-échange sans limite soutenu par le PS (Delors, DSK, Pascal Lamy, ...) et l'UMP (surtout avec Sarkozy). Il faut un minimum de protectionnisme, pouvoir emprunter à la BCE ou à la Banque de France, retrouver une certaine autonomie monétaire (monnaie commune et non unique), ….--------------------------------------

    Ceci étant, la formation est aussi importante : des chômeurs ET des salariés. Pourquoi les opposer ? Pour organiser un clivage politicien ?
    ----------------------------
    Certes, si Sarkozy est un mauvais gestionnaire, il soulève des questions réelles.-----
    Or, il est vrai que la formation permanente est souvent un « foutoir », ce qui limite son efficacité et il serait sain d’y mettre de l’ordre.
    -----------------------------------
    Bon, mais qu’il s’attelle à la tâche (non entamée depuis 2007).
    On se demande en quoi le transfert uniquement aux chômeurs corrigerait cette situation.
    Et en quoi un référendum apporterait des solutions qui sont techniques.
    ------------------------------------
    Certes, on nous dit que c’est pour contourner un éventuel blocage de syndicats et autres lobbies qui trouveraient avantage à la situation actuelle.
    --------------------------------
    Franchement, si Sarkozy gère cette affaire de formation comme il a géré les problèmes de l’École, on ne verra rien venir.
    ------------------
    En 2007, Sarkozy se prononçait pour une École des savoirs, de l’effort où les enseignants enseignent et les élèves apprennent.----
    Son ministre Darcos avait mal commencé en libérant le samedi matin dans le primaire.
    Mais, il avait des velleités d’aller dans le sens des promesses de la campagne.------
    Avec Chatel, on tourne carrément le dos à ces promesses et on va dans le sens des lobbies pédagogistes.
    -----------------------------------
    Alors, cette question référendaire n’est pas sérieuse. Du moins maintenant. À la rigueur, on pourrait l'admettre comme moyen de pression sur les syndicats au cours de la négociation. Mais, pourquoi anticiper publiquement un éventuel blocage ?------------------Attention à ne pas jouer les "grands diseurs, petits faiseurs" comme Sarkozy le fait trop souvent.

  • mulhousien
    mulhousien     

    la question le gouvernement prend il les francais pour des anes ? former les chomeurs OK ? mais il n y a pas de boulot et de grace arretez de taper sur les chomeurs(cancer de la société)et pendant que l ont nous enfuments avec des référendums qui ne seronts jamais appliqués la tva sociale a été adoptée a l assemblée et sans rougir ns(courageux)pour les uns ? dit les prix ne vont pas augmentés ? DE QUI SE MOQUE t il ? la c est un vrai MENSONGE alors amis chomeurs le jour du vote réfléchissez bien avant de glisser votre bulletin si ns est réelu en octobre bonjour les augmentations PARCAQUE la france n est pas l allemagne

  • cvresa
    cvresa     

    un référendum sur la justice qui est trop laxiste !!! et appliquer le mot PERPÉTUITÉ prison A VIE !!!!

  • Ouaff
    Ouaff     

    Sarkozy est le seul président de la Ve république avec Giscard à ne pas avoir eu recours au référendum (en Métropole du moins).----------------------------
    Pendant l'été 2007, il rencontre les responsable des groupes au Parlement Européen et leur dit qu'il ne fera pas ratifier le futur traité (de Lisbonne) par référendum car le "non" l'emporterait.
    ---------------------------------
    Le pire scandale, c'est qu'à quelques symboles près, ce traité reprend la constitution européenne repoussée par les Français en 2005. Sarkozy trahit ce vote populaire en faisant ratifier ce traité par le Parlement (avec le soutien de la majorité du PS et des Verts).
    ------------------------------------
    Après avoir "tâté le terrain" avec une campagne menée par son ministre des affaires européennes, le socialiste Jean-Pierre Jouyet, lors de la réforme constitutionnelle de 2008, il fait supprimer le référendum obligatoire en cas d'élargissement de l'Union Européenne.
    Ainsi, nos n'avons rien à dire concernant l'adhésion de la Croatie ou une hypothétique adhésion de la Turquie.
    -------------------------------
    En 2008, les Irlandais votent "non" au traité de Lisbonne. Sarkozy, alors président de l'UE, leur dit qu'ils ne sont pas raisonnables (son ministre Kouchner les injurie ouvertement). Après une modification homéopathique, Sarkozy exige une autre consultation (le "oui" l'emporte de guerre lasse).
    -------------------------------
    Pendant l'été 2008, il fait procéder à une réforme en profondeur (pas du tout un "toilettage") de la Constitution. Or, si en 1958, un référendum avait ratifié la constitution, il n'en est pas question pour les modifications profondes de 2008.
    ------------------------------------
    En 2011, après avoir longtemps "courbé l'échine", le premier ministre grec, Papandreou pense soumettre à un référendum le dernier diktat imposé par le duo Merkel-Sarkozy.----Cris d'indignation de la "garde rapprochée" de Sarkozy. "Irresponsable" hurlent-ils.----------Merkel et Sarkozy font remplacer Papandreou à la tête de la Grèce par l'ancien patron de la Banque de Grèce qui, avec le gouvernement de l'époque, avait truqué les comptes de son pays pour entrer dans la zone euro.
    --------------------------------------
    Sarkozy veut faire ratifier très rapidement le récent traité européen sur lequel, selon de nombreux politiques (MF Garaud, Villepin, Montebourg, ...), il a "capitulé en rase campagne" face à Merkel.
    Mais, ratification par le Parlement. Pas question que ce soit par référendum.
    ------------------------------
    Alors, tout cela prouve que Sarkozy "se paye notre tête" quand il affirme sa passion pour les référendums.

  • kaleves
    kaleves     

    BS M'SARKO,POUVER FAIRE UN REFERENDUM SUR L AUGMENTATION DE NOS RETRAITES,"voter OUI,voter NON" "priere de nous communiquer le resultat avant les elections "MERCI

  • luc enverlan
    luc enverlan     

    C'EST SUR QUE AVEC DE PAREILLES IDIOTIES CEUX QUI N'AIMAIENT PAS SARKOZY VONT SE METTRE A L'ADORER..

  • velo 67
    velo 67     

    il faut piquer à gauche ce que l on disribue à droite.Y en a qui vont s en mettre plein les fouilles .PAS LES CHOMEURS

  • Analyseur
    Analyseur     

    Que dire sur cette éventuelle réforme et référendum qui se trouve être une nouvelle fois, une véritable stigmatisation des chômeurs, car comme l'a très bien dit monsieur Bayrou, c'est voté contre son voisin, contre celui qui a de grosses difficultés, l'obligation de prendre le premier emploi proposé pourrait être clairement le dernier palier qui pourrait mettre dans une situation incroyablement difficile de nombreux chômeurs.

    [s]Voici la situation qui pourrait se présenter:[/s]

    [g][color=#0000b5]Un salarié gagne 1600 euros net par mois et ne peux pas descendre en dessous de ce seuil ou très difficilement, car il a de nombreuses factures dont un crédit pour son appartement, hors, peu de temps après, il perd son emploi, il lance donc une recherche très active pour sortir très rapidement de cette situation avec un emploi qui propose au maximum 150 euros de différence sur l'ancien salaire, soit 1450 euros net minimum.

    Quelques jours après, Pôle emploi l'oblige soudain à prendre une proposition d’emploi, cette offre est un CDI avec pour salaire le SMIC.

    Qu’est-ce qu'il doit faire, est-ce qu'il doit prendre cette offre au risque de se mettre dans une situation financièrement impossible avec le risque de perdre son appartement, ou est-ce qu'il doit prendre le courage de refuser cette offre qui lui coûtera les allocations chômages en espérant retrouvé immédiatement un emploi avec le niveau de salaire pour lequel il n'a pas le choix ?!![/color][/g]

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Voilà le cruel dilemme auquel de nombreux chômeurs risquent d'avoir à faire, à défaut de prendre en main le chômeur pour qu’il puisse sortir la tête de l’eau, on l’enfonce une seconde fois, on préfère dans notre pays faire du chiffre plutôt que de mettre la priorité sur le bien-être de la personne ainsi que de son redressement financier quotidien, c'est comme cela dans de nombreux domaines, voilà pourquoi on se retrouve avec toujours plus de travailleurs pauvres, et une misère qui explose.

    Si la volonté de notre président était de faire de notre pays une population toujours plus pauvre, il ne pourrait pas s'y prendre autrement.

  • akita44
    akita44     

    TOUT les centres de formation sont déjà complet depuis 2 ans. Ma femme a fait une formation l'année dernière dans le bâtiment (peintre en bâtiment) et il y avait déjà une liste d'attente de 2 ans, pas que dans le domaine de la peinture mais dans tous les domaines du bâtiment et actuellement d'après son formateur, le délais de la liste d'attente pour entrer en formation c'est allonger d'1 an!!... c'est à dire 3 ans d'attente. Le centre de formation où elle a été formée pense doubler les groupes quitte à bacler la formation initiale dans le but qu'il y a beaucoup d'argent à ce faire.

Lire la suite des opinions (87)

Votre réponse
Postez un commentaire