Réfugiés et migrants économiques : faut-il "trier" les migrants ?
 

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb s’est exprimé ce dimanche dans le JDD sur la situation des migrants en France. Selon lui, "si l’on ne fait pas la distinction entre le droit d’asile et les autres motifs de migrations, ce sera le droit d’asile qui sera remis en cause", notamment à cause de la "réticence de plus en plus grande" des Français sur la question de l’accueil des migrants. Réfugiés et migrants économiques : faut-il "trier" les migrants ?