Refus du don d'organes: "Je ne veux pas donner un poumon à quelqu'un qui a fumé toute sa vie"
 

Le nombre de Français qui se sont inscrits sur le Registre National des Refus de don d'organes a doublé en un an. C'est une conséquence de l'obligation, depuis le 1er janvier dernier, de notifier son refus pour ne pas être potentiellement prélevé à sa mort. RMC a rencontré Sébastien, père de deux enfants, qui explique pourquoi il s'est inscrit sur ce registre.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Bajul
    Bajul     

    Ce raisonnement est faux ! Quand on donne on ne sait pas à qui donc on ne sait pas si c'est un fumeur bien entendu ......

Votre réponse
Postez un commentaire