Bley Bilal Mokono fait partie des victimes qui refusent encore de se rendre au Stade de France
 

TEMOIGNAGES - Alors que pour la première fois depuis le 13 novembre, les joueurs de l'équipe de France de football vont refouler ce mardi soir la pelouse du Stade de France, certaines victimes des attentats de ce soir-là ne se sentent pas encore prêts à retourner dans l'enceinte.

Votre opinion

Postez un commentaire