Santé des femmes précarisées: "Il faut que l’offre de soins aille vers elles"

Illustration - AFP PHOTO STEPHANE DE SAKUTIN
 

Le 28 mai marque la Journée internationale d'action pour la santé des femmes. L'occasion de se pencher sur les actions internationales, mais aussi de se préoccuper de la situation en France. Bernard Guillon, gynécologue et fondateur de l'Association pour le développement de la santé des femmes, s'occupe avec son association des femmes en grande précarité. Il explique son action à RMC.fr. 

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
Votre réponse
Postez un commentaire