Saturation des urgences: "Mme Buzyn ne voit pas que les gens meurent en salle d'attente"
 

Une septuagénaire est morte mardi aux urgences de Reims. Elle avait attendu 2h30 sur un brancard. Pour Christian Prudhomme, porte-parole de l'association des médecins urgentistes, l'Etat est responsable du manque de lits.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire