Grandes Gueules
 

Tirs de kalachnikovs, émeutes, incendies de mobiliers urbains, voitures accidentées. Plusieurs blessés dont un grave après un week-end d'affrontements: un quartier de la ville de Dijon a été le théâtre de confrontations extrêmement violentes entre la communauté tchétchène et maghrébine. L’histoire d’une vengeance qui dégénère dans le quartier des Grésilles. Trois jours de heurts sans intervention de la police avec une escalade de violence devenue incontrôlable. Jusqu’à ce que le RAID ait été obligé d’intervenir. Malgré ce déchaînement de violences, seulement quatre interpellations ont eu lieu lundi soir. A-t-on laissé faire? Scènes de guérilla à Dijon: a-t-on laissé faire?

Votre opinion

Postez un commentaire