"Si l’avenir de la démocratie c’est choisir entre progressisme et conservatisme, alors elle va crever", martèle Aurélien Pradié

Le siège des Républicains rue de Vaugirard, à Paris.
 

Pour le bien de la démocratie elle-même, Les Républicains doivent continuer d'exister et ne pas disparaître entre La République en marche et le Rassemblement national, estime Aurélien Pradié.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire