"Si quelqu'un veut investir, il est le bienvenu": l'appel des salariés d'Ascoval
 

Stupeur et tremblements pour les 281 salariés d'Ascoval: alors qu'ils approchaient du bout du tunnel, avec la reprise de leur usine, validée en décembre dernier, voilà que le repreneur annonce qu'il n'a pas l'argent nécessaire. Il ne reste donc que 5 jours pour sauver l'usine.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire