Signaler les cas de maltraitance, "ce n’est pas de la délation, c’est sauver un enfant qui risque de mourir"
 

Une marche blanche a lieu mercredi à Reims en mémoire de Tony, 3 ans, mort sous les coups de son beau-père. Selon le procureur de la République, "si les services de police avaient été alertés par le voisinage, cet enfant aurait pu passer la Noël 2016". Marie-Pierre Colombel, présidente de l’association Enfance et Partage, veut encourager l’entourage à signaler les cas de maltraitance.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire