"Suicide de policiers et gendarmes: haine anti-flic, manque de soutien de la hiérarchie, suspicions permanentes… je comprends qu’ils craquent"
 

Éric Brunet comprend que les policiers et gendarmes puissent craquer au vu du nombre de pressions qu'ils subissent. D'accord ? Pas d'accord ?  "Suicide de policiers et gendarmes: haine anti-flic, manque de soutien de la hiérarchie, suspicions permanentes… je comprends qu’ils craquent"