Suppression de postes à General Electric: l'Etat pourrait "abonder" jusqu'à 50 millions d'euros

Suppression de postes à General Electric: l'Etat pourrait "abonder" jusqu'à 50 millions d'euros
 

Le géant américain General Electric a confirmé qu'il envisage de supprimer 1.050 postes en France. Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État à l’Économie, était l'invitée de RMC ce mercredi et explique que le gouvernement est prêt à mettre la main à la poche. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire