Tasers, chiens de défense… ces mesures que réclament les surveillants de prison
 

En plein mouvement de "blocage" des surveillants de prison, Julien Martin, secrétaire régional FO – Pénitentiaire, a expliqué ce lundi dans les Grandes Gueules quelles mesures ils réclamaient pour stopper leur mouvement.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • cheche
    cheche     

    Pour être retraité pénitentiaire SUR nantes et ayant vécu les mêmes situations qu'ils vivent aujourd'hui je les soutiens à 1000% et plus. TAUBIRA a suprimé les fouilles à corps d'où les introductions de drogues et de portables à gigo, l'autorité du personnel est sans cesse remise en cause, les chefs d'établiossement (avec la bénédiction de l'administration centrale) font preuve de laxisme pour l'obtention d'une paix social, pour mettre un détenu au quartier disciplinaire c'est tout un problème, les portes de cellules dans beaucoup d'établissement sont toujours ouvertes permettant les trafic et le développement de la loi du talion. Le personnel est en sous effectif alors que leurs tâches augmentent (voir les heures supplémentaires à gogo) la surpopulation pénale est pour beaucoup à 200% voire plus, des matelas par terre, c'est sûr en améliorant les conditions de détentions on améliore par là même celle des surveillants. mais surtout ne pas faire de vague sinon vous êtes sanctionné, et soyez laxiste avec le règlement intérieur .... la direction et l'administration sera contente. E plus avoir multiplié les internenants extérieurs n'est pas non plus un gage de sécurité et de bonne ambiance. Pour une meilleure Pénitentiaire il faut remettre de la discipline, de l'autorité et arrêter le laxisme.... ce serait aussi considérer les personnels, vous avez de nos jours des directeurs de Prison qui sont embauché venant de l'extérieur avec des bagages mais sans avoir mis les pieds dans une détention, ne sachant pas ce que sont détenus et cellule. en plus il veulent faire péter leur autorité sans dialoguer. y a du boulot dans cette administration, il y a tout à revoir c'est ce que nous vivons à l'extérier nos prisons sont à l'image de la société. remettons les QHS en route pour les radicalisés tout en y mettant des structures adaptées, ne mùélangeons pas toutes les catégories de détenus.

Votre réponse
Postez un commentaire