Taxis en colère: "Si on autorise cette piraterie, alors on deviendra pirates"