Tirage au sort des étudiants pour entrer à l'université: "C'est un gâchis d'argent public"
 

Les lycéens de terminale vont découvrir ce jeudi leurs propositions d'orientation dans les universités. Et cette année, pour la première fois, le tirage au sort est autorisé pour les filières surchargées. Une injustice, estime Frédéric Dardel, président de l'université Paris Descartes. Il prône l'instauration de pré-requis, des critères minimums pour accéder à des cursus précis.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire