Trouvez-vous cette campagne présidentielle violente?
 

Manuel Valls giflé, Emmanuel Macron et François Fillon accueillis par des jets d’œufs, sans parler des enfarinages devenus des classiques de la campagne. Des menaces de mort adressées à des journalistes, à celles destinées aux magistrats ou aux collaborateurs du président de la République, elle est partout ! Violence, dénigrement, outrance. Désormais, même les candidats s’y mettent. Comment rassembler, apaiser quand ceux-là se livrent à des combats de rue? Trouvez-vous cette campagne présidentielle violente?