× RMC
Découvrez l'application
RMC
INSTALLER
Justice
 

Devant la cour d'appel qui ne rejugeait que l'un d'eux, l'avocat général a requis une aggravation de la peine à dix-huit mois de prison, estimant que "le mobile de ces violences (était) à l'évidence l'homophobie".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire