GG
 

Alors que la grogne des automobilistes face à la hausse des prix à la pompe s'intensifie, le maire d'une commune de 10.000 habitants va accorder un "bon carburant" d’une valeur de 50 euros aux foyers les plus modestes. La mesure vise les personnes payées au SMIC obligées de prendre la voiture pour se rendre sur leur lieu de travail. Une mairie offre un bon carburant à ses administrés: bonne idée?