× RMC
Découvrez l'application
RMC
INSTALLER

Vers une interdiction de manifester: comment le gouvernement, inflexible, a brandi une telle menace

François Hollande et Manuel Valls.
 

François Hollande a annoncé mercredi en Conseil des ministres qu'il n'y aurait plus d'autorisation de manifester si la préservation des "biens et des personnes" ne pouvait être "garantie", a rapporté le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll. Et selon nos informations, l'exécutif est inflexible à ce sujet.

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • dede
    dede     

    Pourquoi ils n arrêtent pas aussi les manifestations de l euro 2016 vu le bordel qu il y a avec les supporters ? je vois que ça les arrange bien de taper juste sur les grévistes, ils nous prennent vraiment pour des cons

  • belfégor
    belfégor     

    ça n'existe plus les pouces en bas ?

  • belfégor
    belfégor     

    ça n'existe plus les pouces en bas ou c'est mon ordi qui déconne ?

  • gege29
    gege29     

    le PS touche le fond

  • gege29
    gege29     

    stop a la dictature

  • Syndicafob
    Syndicafob     

    Au vu de la casse, des blocages abusifs , de l'irresponsabilité des syndicats, il serait temps de siffler la fin de la récré...

  • stpierre43
    stpierre43     

    vivement 2017 pour qu'ils dégagent ces deux incompétents qui contribuent avec leur hypocrisie manifeste à la destruction de la FRANCE

    Hugo96
    Hugo96      (réponse à stpierre43)

    Et tu vois qui pour l'héritage ????

  • bazar bizarre
    bazar bizarre     

    Une dissuasion, ça ne fonctionne que si l'on est en mesure de brandir la menace sans avoir à l'appliquer. Or, soit Hollande applique effectivement, et il va se mettre simplement toute la gauche à dos (et même pas sûr d'atteindre 10% en 2017), soit il ne fait rien, et il passe pour un matamore "retenez-moi ou je fais un malheur".
    Et comme il est évident que CGT, FO, SUD vont continuer à défiler, manif autorisée ou non, voilà Hollande et Valls coincés à leur propre piège.
    Mais depuis la déchéance de nationalité, et avec cette loi du chômage, ils nous ont déjà bien habitués à cela

Votre réponse
Postez un commentaire