Face à la persistance de la pollution à Grenoble, un véhicule sur quatre ne pourra pas circuler mardi dans le cadre du dispositif de vignettes
 

Face à la persistance de la pollution à Grenoble, un véhicule sur quatre ne pourra pas circuler mardi dans le cadre du dispositif de vignettes que la métropole alpine est la première à expérimenter et que le gouvernement souhaite généraliser. Une "pastille" vivement critiquée sur RMC.fr par Alain Freyssinet, vice-président de l’Automobile Club du Dauphiné. 

Votre opinion

Postez un commentaire