En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Violé 200 fois par un prêtre pédophile, il pardonne à son bourreau "d’être un grand malade"
 

Dans son livre "Mon père je vous pardonne", Daniel Pittet raconte son calvaire d’enfant violé, et sa démarche de pardon envers son bourreau.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • sclp
    sclp     

    L problème c'est qu'il s'agit d'une maladie contagieuse chez les prêtres. Il faudrait un vaccin ou mieux.

  • Bajul
    Bajul     

    Non ! On ne pardonne pas cela !! Même avec la foi .......

Votre réponse
Postez un commentaire