Violences du 1er mai: Edouard Philippe dénonce l'irresponsabilité des discours radicaux
 

Le défilé du 1er mai a été très perturbé dans la capitale. Ce mardi soir, le Premier ministre, Edouard Philippe et Gérard Collomb, ministre de l'intérieur, se sont rendus au commissariat du XIIIème arrondissement pour remercier les forces de l'ordre.

Votre opinion

Postez un commentaire