"Vive la France", question raciste?
 

À peine élue, la députée France insoumise, Danièle Obono, a trouvé de virulents contempteurs. Invitée mercredi au "Grand oral des Grandes Gueules", l'élue a été confrontée à une pétition qu'elle avait signée en 2012. Son objet: défendre un chanteur du groupe Zep qui, à l'époque, avait sorti un album intitulé Nique la France.  Dans la foulée, Alain Marschall lui demande si, en tant qu'élue de la République, elle pouvait désormais prononcer les mots "Vive la France". La députée a hésité. Une polémique est née, accusant les journalistes de l’émission de racisme. "Vive la France", question raciste?