rmc

Assaut de Saint-Denis: Des voisins toujours pas relogés? "Il y a un abus du mot ‘victime’ dans cette histoire"

Un an après l’assaut sur l’appartement de Saint-Denis où logeait Abdelhamd Abaaoud, certaines familles ne sont toujours pas relogées. Elles s’estiment oubliées, et que réclame que l’Etat les reconnaisse comme victimes du terrorisme.

Mise en ligne le 18/11/2016

Sur le même sujet