rmc

Attentats: "Des jeunes me disent encore que Merah est un héros", regrette la mère d'une victime

Depuis la mort de son fils, tué par Mohamed Merah en 2012, Latifa Ibn Ziaten parcourt les cités et les prisons pour tenter de dissuader les jeunes de se radicaliser ou de partir faire le jihad. Moins d'une semaine après les attentats de Paris, elle assure qu'il y a "des Merah partout" et appelle à casser les "ghettos", terreau du jihadisme.

Mise en ligne le 19/11/2015

Sur le même sujet