rmc

Attentats du 13 novembre: des avocats de victimes grognent sur l'indemnisation des victimes

170 avocats de victimes des attentats réclament que les conditions d'indemnisation des rescapés du 13 novembre soit revues, et souhaitent un baromètre plus précis. Ils estiment que les victimes devraient bénéficier d'une indemnisation pour "préjudice d'angoisse". "Quand vous êtes rescapés et que vous n'avez pas pris de balle, finalement physiquement vous allez bien, mais vous souffrez psychologiquement", a estimé Emmanuel Domenach, vice-président de l'association 13 novembre Fraternité et Vérité.

Mise en ligne le 07/11/2016

Sur le même sujet