rmc

"Au FN, il y a des sympathisants extrémistes avec lesquels on ne peut pas adhérer !"

Dans une lettre ouverte adressée mardi à « ses amis du Front national », le maire de Béziers Robert Ménard cherche comment sortir du « cauchemar » dans lequel s'agite le Front national depuis sa déroute aux élections présidentielle et législatives. Dans ce document, l'allié du FN prévient: « Il est temps de parler clairement. Et de n’épargner personne ». Nos GG Zohra Bitan et Etienne Liebig ont réagi ce jeudi aux propos du maire de Béziers.

Mise en ligne le 24/08/2017

Sur le même sujet