rmc

"Avant, le seul diable c’était l’immigration, aujourd’hui il y a la finance"

En 2002, quand Jean-Marie Le Pen s'invite au second tour de la présidentielle, des centaines de milliers de Français convergeaient spontanément dans les rues des grandes villes pour dire non à Le Pen. Dimanche dernier, c’est avec une quasi-indifférence qu'a été accueillie la qualification de la présidente du Front national.

Mise en ligne le 26/04/2017

Sur le même sujet