rmc

Candidats au jihad devant la justice : "8 ans, ça va les calmer"

Un franco-marocain et deux franco-algériens comparaissent ce jeudi à Paris. Les trois hommes, selon les enquêteurs, envisageaient de combattre en Syrie voir de commettre des actes de terrorisme. "La DCRI a fait son rôle, la justice aussi a un rôle à jouer", explique Louis Caprioli, ancien responsable de la lutte contre le terrorisme international à la DST.

Mise en ligne le 30/01/2014

Sur le même sujet