rmc

"Ceux qui cassent dans les manifestations veulent que la police n’existe plus"

Des incidents violents ont donné lieu à 37 interpellations samedi à Bobigny. Alors que la manifestation en soutient à Théo avait été autorisé, des policiers postés sur une passerelle au-dessus du rassemblement ont reçu des projectiles avant que des véhicules soient incendiés.

Mise en ligne le 13/02/2017

Sur le même sujet