rmc

Gilets jaunes : Pour Thomas Ngijol, " la base reste un cri, une souffrance qu'il faut entendre ! "

"On discrédite les gilets jaunes parce qu’il y a quatre débiles dans les cortèges qui font n’importe quoi mais il faut les mettre sur le côté. Globalement, c’est un mouvement qui est légitime ! ". Thomas Ngijol était l’invité du Grand Oral des GG aux côtés de sa compagne Karole Rocher à l’occasion de la sortie du film " Black Snake ". Pour l’humoriste, la crise qui secoue la France actuellement est comparable à celle des Sans-culottes de 1789 : " Si à l’époque, on avait tendu un micro aux Sans Culottes, il y aurait eu surement quelques débiles dans la foule. Les gilets jaunes, je ne dis pas que ceux sont les Sans-culottes d'aujourd'hui, mais la base reste un cri, une souffrance qu'il faut entendre ! "

Mise en ligne le 20/02/2019

Sur le même sujet