rmc

"Il y a à peu près deux tiers des personnes qui ont été placées en garde à vue, qui ont été relâchées (...) peute etre parce que les personnes qui ont été interpellées n'ont strictement rien à voir avec les violences reprochées"

"Il y a à peu près 2/3 des personnes qui ont été placées en garde à vue, qui ont été relâchées (...) Peut-être parce que les personnes qui ont été interpellées n'ont strictement rien à voir avec les violences reprochées"

Mise en ligne le 03/05/2018

Sur le même sujet