rmc

"Je n'ai pas envie de vivre comme un peureux au même titre que je n'ai pas envie que mon président ait peur" Philippe Lellouche

Après les attentats, l'affluence dans les théâtres a "monstrueusement" diminué. Notre invité estime que "la sécurité absolue" n'existe pas. Le comédien poursuit en soulignant que "le travail du président de la République est de nous défendre", "rôle que joue bien François Hollande".

Mise en ligne le 04/01/2016

Sur le même sujet