rmc

Jihadistes français arrêtés en Syrie: "Le gouvernement cherche à s'en débarrasser"

Me Vincent Brengarth, l'avocat de Français partis rejoindre Daesh était l'invité de Bourdin Direct ce vendredi. Il a notamment réagi aux propos de Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, qui déclarait préférer que les femmes jihadistes soient jugées dans le Kurdistan syriens si les "droits de la défense étaient respectés".

Mise en ligne le 05/01/2018

Sur le même sujet