rmc

L’anaphore de Linda Kebbab sur les conditions de travail exécrables de la police : « Des plafonds cèdent sous le poids des excréments et de l’urine »

Invitée du grand oral, la syndicaliste gardienne de la paix, Linda Kebbab, s'est montrée révoltée sur le plateau des GG. Elle a entre autres dénoncé le manque de moyen et les locaux dégradés des commissariats de police...

Mise en ligne le 14/10/2020

Sur le même sujet