rmc

L'Etat condamné à verser 15.000 euros à un fils de harki

Le Conseil d'Etat a condamné l'Etat à verser 15 000 euros à un fils de harki pour les conditions de vie "indignes" réservées aux familles débarquant en France après l'indépendance de l'Algérie. Cette première en France pourrait en appeler d'autres. 

Mise en ligne le 04/10/2018

Sur le même sujet