rmc

La déradicalisation selon Manuel Valls "fait très peur de la part d'un premier ministre !" Dounia Bouzar

« Les volontaires vont se faire déradicaliser ça me fait très peur de la part d’un premier ministre. Une personne radicalisée n’a pas conscience de l’être. » L’anthropologue est « en désaccord avec la politique du premier ministre » c’est ce pourquoi elle a refusé la reconduction des subventions explique-t-elle. « On est en lien toute la journée avec des jeunes qui sont en contact avec Daesh. On doit changer de salle tous les jours. On a une interdiction avoir deux fois la même salle. Ils veulent refaire un Charlie ? » Pour elle, le gouvernement ne protège pas les équipes travaillant dans ces centres : « Les gens qui empêche la chair fraîche d’arriver à Daesh sont repérer. C’est nous protéger ça ? Daesh essaie de savoir où on est, à quelle heure on finit. » confie-t-elle. « Les gens du gouvernement devraient descendre un petit peu. » conclue-t-elle.

Mise en ligne le 19/04/2016

Sur le même sujet