rmc

"La mobilisation se réduit en masse. Il ne reste plus que les radicaux qui portent des combats qui n'ont rien à voir avec l'origine du mouvement ! "

"Quand je vois ce monsieur devant Finkielkraut, qui lui crie « t’es un haineux », c’est vrai que lui c’est un puits de compassion !". Didier Giraud. Pour célébrer leurs trois mois de lutte, les gilets jaunes se sont rassemblés samedi 16 et dimanche 17 février dans les grandes villes de France. Si la mobilisation est en baisse, l’acte XIV a surtout été marqué par plusieurs incidents majeurs survenus en marge des cortèges : l’agression verbale à caractère antisémite dont a été victime Alain Finkielkraut, deux policiers ont été la cible de multiples jets de projectiles et Ingrid Levavasseur, figure des gilets jaunes a été sifflée et insultée par de nombreux manifestants. Pour Didier Giraud, les rassemblements des gilets jaunes réunissent des personnes haineuses : " La mobilisation se réduit en masse. Il ne reste plus que les radicaux qui portent des combats qui n'ont rien à voir avec l'origine du mouvement ! "

Mise en ligne le 18/02/2019

Sur le même sujet