rmc

"La rupture entre les citoyens et les politiques est telle, qu’il faut qu’on assume de se mettre à poil"

Alors que le gouvernement d'Emmanuel Macron prépare une loi sur la moralisation politique, les critiques se multiplient contre Richard Ferrand ministre de la Cohésion du Territoire. Des critiques qui se heurtent à la justice, qui estime qu'il n'y a pas d'affaire tout comme Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement. Dans les Grandes Gueules, il se dédouane d'être un "juge moral" et réaffirme la nécessité de la mise en place d'une loi.  

Mise en ligne le 30/05/2017

Sur le même sujet