rmc

" Le gouvernement joue la carte de l'instrumentalisation avec cette question de l'antisémitisme pour discréditer les gilets jaunes ! "

" J’ai l’impression qu’on essaye de combattre un cancer avec du mercurochrome " s’indigne Anasse Kazib face aux décisions politiques concernant la montée des actes antisémites en 2018. Les partis politiques ont décidé de s’unir contre l’antisémitisme, ce mardi, place de la République à Paris, à l’initiative du Parti socialiste. Cet événement fait écho à l’agression antisémite d’Alain Finkielkraut samedi dernier dans le cortège des gilets jaunes. Pour notre cheminot, cette marche est une récupération politique : " Le gouvernement joue la carte de l'instrumentalisation avec cette question de l'antisémitisme pour discréditer les gilets jaunes ! "

Mise en ligne le 19/02/2019

Sur le même sujet